mardi 7 juin 2011

Jehanne la Pucelle #9 L'obsolescence programmée de la vie

Previously on Jehanne la Pucelle (clic)

Pour faire vite, parce que cette histoire commence à durer alors que tout le monde sait comment ça finit, Monseigneur Cauchon, un homme qui portait bien son nom, fit juger notre héroïne coupable de port de pantalon, de mensonge et d'errance en la foi (Jehanne, ma soeur).





Ainsi, le 30 mai 1431, 
après bien des déboires en prison de Rouen,
où elle fût malmenée, humiliée, torturée, chahutée, insultée, tripotée,
et par paresse j'en passe, 

Jehanne aka La Pucelle d'Orléans, 
selon l'inepte quoiqu'incoercible règle de l'obsolescence programmée de la vie, 
mourût.


FIN


4 commentaires:

Tifenn a dit…

Ah! c'est donc peut-être pour cette raison qu'il faut que je change ma plaque de cuisson, obsolète. Ce soir, c'est BBQ.

Yibus a dit…

Qui l'eut cru ? (le fameux "vous ne m'avez pas crue, vous m'aures cuite").

ariana lamento a dit…

bcp + de choses a dire sur les poubelles que sur la pucelle.

L'affreuse a dit…

Tifenn> eh oui, l'obsolescence programmée est un sujet très sérieux et passionnant.

Yibus>joli. je suis nulle en jeu de mots, ça me désole.

ariana lamento> les poubelles, c'est comme les aspirateurs!