jeudi 28 avril 2011

C'est mon héritage


Comme elle j'aime le beurre salé sur des tartines de baguettes passées au grille-pain sur la puissance maximum, lire sur la plage, la Bretagne, avoir un sac à ouvrages, m'endormir devant la télé l'après-midi, les bains de pieds avec du gros sel, l'odeur du Synthol, mon nouveau bracelet en argent et son collier en perles de bois, jouer au Yams, tricher au Scrabble, les oiseaux de Picasso (surtout de basse-cour), les personnages de Chagall, envoyer des cartes postales, le rosbif saignant froid, faire des listes de courses, les termes "double-pâte et patachon", les romans policiers, les voyages en train, faire très attention à ne pas perdre mes tickets de métro, le Louvre les mardis d'orage, m'allonger sur une couverture posée sur l'herbe, dire du mal de mes voisins, tremper mes biscuits dans le thé, boire du champagne, fréquenter l'océan, voyager, relater le Canard Enchaîné à voix haute, notre adorable chipie, mes beaux garçons.


J'aimais aussi les veines apparentes sur ses mains âgées depuis toujours et l'odeur sur ma bouche, quand je l'embrassais, de son front froid. Je la faisais pas mal rire et elle me traitait souvent de garce. Elle disait "Oh la garce!".

Comme elle encore, je déteste les pétards, le 14 juillet, les curés, les flics, les militaires, les patrons, les médecins, leurs remèdes, les chiens, l'odeur des cigares, Johnny Halliday, Michel Drucker, mes tantes et Nicolas Sarkozy.

5 commentaires:

Tifenn a dit…

La mienne disait : "c'est une garce!" avec un petit sourire. Y a des héritages. Des Paquemoches.

L'affreuse a dit…

Elle aussi avait un sourire en disant garce, mais aussi une savate dans la main, prête à être lancée. Sacrée Mamy!

nathinphoenix a dit…

Ah ca bon une Mamie...

Elle aurai pu etre copine avec la mienne !

Joli texte.

ariana lamento a dit…

on est sœurs alors?????

L'affreuse a dit…

Je suis heureuse de savoir que nos mamies auraient pu être copines. Ca me la ravive.